Le yin yoga, le yoga du XXIè siècle !


douleur, fascia, méditation, Yoga / vendredi, mai 15th, 2020

On parle de plus en plus du yin yoga. Et pour cause, ce yoga est parfaitement adapté à la vie trépidante (mais sédentaire) que nous menons trop souvent ! Après avoir couru à mille tâches dans tous les sens du matin au soir, comment retrouver un peu de calme sans se fatiguer ? Car le plus difficile après une longue journée de stress, n’est-il pas de trouver l’énergie pour faire la fameuse « activité physique » nécessaire à notre santé ? Et bien j’ai une bonne nouvelle, le yin yoga est exactement ce dont nous avons besoin ! Pas d’effort, grands effets. Et pas de limite d’âge ! J’ai adoré dès ma première séance !

Un peu d’histoire

Le yin yoga dans sa forme actuelle date des années 90. Paul Grilley, un américain, a réalisé une synthèse de deux disciplines millénaires : le yoga et la médecine chinoise / philosophie taoïste. Ce yoga enchaîne des postures à tenir quelques minutes sans effort musculaire. Résultat ? Circulation de l’énergie, réalignement, rajeunissement du corps et paix intérieure.

Dans la philosophie chinoise, le YIN signifie « le côté ombragé de la montagne ». Il représente le côté féminin, le bas, la terre, l’immobilité, l’hiver, le froid… Le YANG, c’est le contraire et correspond en général à nos activités quotidiennes : chaleur, mouvement… L’ampleur de son succès démontre que ce yoga répond vraiment à notre vie trépidante !

Le yin yoga s’appuie sur la notion de non action, pilier des arts du Tao et sur l’acceptation des fruits de l’action quels qu’ils soient, fondement du yoga. On y apprend indéniablement à lâcher-prise : je ne bouge pas, j’accepte ce qui se passe en moi, dans mon corps et dans mon mental. On apprend aussi la bienveillance, le premier principe relationnel du yoga : « Ahimsa » qui signifie non-violence, amour. Sans bienveillance envers nous-même, impossible d’avancer sur la voie méditative qui est celle du yin yoga.

Le principe est donc de rester dans les postures, spécifiquement choisies pour être tenues longtemps (3 à 5 minutes). Exit les postures debout ! Bonjour aux postures assises ou couchées qui comprennent un étirement et qui ne mettent pas en jeu la musculation. Le Yin est donc complémentaire d’une autre activité physique plus Yang, mettant en jeu le mouvement et donc les muscles. (comme le viniyoga !).

Les bienfaits physiques : anti-douleur et anti-âge

En restant dans les postures longtemps sans mettre en jeu la musculature, on accède aux tissus profonds : ossature, tendons, ligaments, articulations et facias.

Les fascias forment cette sorte de toile d’araignée qui englobe et traverse  nos tissus pour les maintenir et leur permettre de bouger. Les scientifiques s’y intéressent depuis peu car autrefois on pensait qu’il ne servait à rien. Or, les récentes découvertes scientifiques en font un organe à part entière qui concernent tous nos organes, y-compris notre cerveau ! Ces facias joueraient un rôle primordial dans les douleurs, par exemple du dos. Cela veut dire que, potentiellement, tous ces facias étant reliés entre eux, le fait par exemple de travailler sur le facia du pied peut avoir une influence sur le fascia du dos !

Souvent par manque d’exercice physique, les facias ont tendance à se coller, à créer des adhérences au lieu de glisser les uns sur les autres, ce qui provoquent nombre de maux physiques. Le fait de rester dans des étirements longtemps va avoir un impact sur ces fascias. Ils vont littéralement se régénérer et retrouver de la mobilité ! Les douleurs et restrictions vont s’envoler.

Les étirements réinitialisent nos programmes d’élongation : on gagne en souplesse. Celle-ci n’est pas en elle-même un objectif, mais souvent des restrictions à un endroit créent des douleurs dans une autre partie du corps. Grâce au yin yoga, le corps s’ouvre et se réaligne !

Concernant les articulations, le yin yoga va à l’encontre de leur vieillissement car moins on fait travailler les articulations, plus elles « rouillent », plus on les sollicite, plus elles se régénèrent !

La sollicitation des tissus profonds et de l’ossature stimule la production de collagène, indispensable à la santé de nos os, de notre peau, de nos articulations. Le yin yoga renforce les os qui ne sont pas figés comme un bloc de béton : ce sont des structures qui évoluent en permanence, se construisent et se bâtissent en continu. Le mouvement stimule la production par exemple d’acide hyaluronique, actif bien connu utilisé dans les crèmes anti-rides, qui permet de conserver flexibilité et hydratation des tissus. Le yin yoga est en fait une cure anti âge : contre l’ostéoporose, l’arthrose, la dégénérescence : le corps se redresse allant à l’envers de l’image courbée de la personne âgée et se fortifie. Un véritable atout santé !

Les effets énergétiques : je me sens tout léger !

Le yin yoga favorise la circulation de l’énergie vitale dans les méridiens chinois. Mais je parierais aussi qu’elle renforce la circulation du prana, énergie vitale du yoga dans les nadis, moins connus que leurs cousins les méridiens chinois, mais qui remplissent la même fonction, la circulation des énergies dans le corps énergétique.

Grâce aux postures, on débloque et/ou renforce l’énergie des méridiens. En fonction des postures, on va toucher différents méridiens. Le corps étant intelligent, pas de danger de sursolliciter l’énergie, le corps s’équilibre tout seul.

On sort léger d’une séance de yin yoga car l’énergie a été remise en circulation !

Le corps et le mental comme objet de méditation

Il est très difficile de s’assoir et de méditer ! Combien d’entre-nous sont plutôt agacés que calmés après avoir tenté de rester à observer son mental, comme on nous l’enseigne dans la méditation de pleine conscience ?

Le fait de mettre en jeu son corps est tellement plus simple pour nombre d’entre-nous ! Cela aide considérablement le mental à se fixer, se concentrer. On ressent des sensations variées dans son corps. Ainsi, l’esprit reste focalisé sur sa perception. 

On expérimente aussi dans le corps des vertus qui, peut-être (c’est le but), nous aiderons dans notre vie quotidienne : patience, bienveillance, lâcher-prise, abandon. On ne s’ennuie pas car les perceptions sont tangibles et changent en permanence. Encore une notion à apprendre de la pratique : l’impermanence de tout :  du positif comme du négatif !

Accéder à une dimension méditative permet d’élargir l’objet de méditation qui passe du corps au mental. Vous devenez capable d’observer les fluctuations de votre esprit. Au fur à mesure, le calme et la paix mentale surviennent, tout simplement, juste en ne faisant rien ! C’est pas cool, ça ?

Le yin yoga, pour qui ?

Pour tous ! J’ai vu des adolescents adorer le yin yoga. J’ai accompagné des personnes âgées qui en ont tiré d’excellents bénéfices ! Quand aux femmes actives, elles adorent pour décompresser ! J’ai aussi vu des sportifs très musclés qui avaient vraiment besoin d’étirement, notamment des quadriceps et qui en étaient ravis !

Quand on sort d’une séance de yin yoga, on se sent tellement apaisé ! Dans un corps où circule l’énergie, libéré des restrictions ! Corps et esprit réunifiés… C’est un véritable cadeau à se faire !